ergothérapeute

Ergothérapeute ou comment se sentir utile !

Ergothérapeute ça vous parle ? Vous avez certainement entendu ce mot mais qu’est-ce qui se cache derrière ? Un beau métier qui va plaire à nombreux d’entre vous j’en suis sûre.

En quoi consiste le métier d’ergothérapeute ?

L’ergothérapeute s’occupe des personnes présentant un handicap suite à un traumatisme, un accident. Ces personnes perdent leur autonomie et ne sont plus en mesure d’assumer leur quotidien comme elles pouvaient le faire. Et bien c’est à ce moment là que l’ergothérapeute intervient et devient une source de lumière dans la vie de ces personnes. Ils va leur proposer des activités techniques telles que des activités créatives grâce à l’art, des activités manuelles. Il va aussi travailler avec ses patients grâce aux animaux à la présence de chiens. C’est le cas par exemple pour une ergothérapeute avec son chien. « Frisbee est un chien de six ans, récupéré à la SPA (la société protectrice des animaux) par sa maîtresse Julie Marchand. Cette ergothérapeute a alors eu l’idée de l’utiliser pour des séances avec des résidents de la maison de retraite de Craon. Les résultats sont des plus convaincants. » Si vous aimez les animaux, là c’est banco !
De plus il est un expert de la réadaptation, c’est-à-dire qu’il est en mesure d’analyser la nature de l’handicap de son patient et d’adapter ensuite un parcours individualisé. Par exemple, le patient est-il capable de s’habiller tout seul, peut-il faire à manger, comment se déplace-t-il ?

Où peut-il exercer ?

L’ergothérapeute exerce en milieu hospitalier, dans un centre médico-social et dans des structures où une personne a une grande difficulté motrice. Il peut aussi se déplacer directement chez le patient. De plus en plus, il est sollicité pour donner son avis d’expert dans la conception de produits, sur l’ergonomie au poste de travail, l’urbanisme, …

Les compétences requises ?

Premièrement, l’ergothérapeute est un fin observateur. Il doit être en mesure de faire un bilan des capacités de son patient. En effet il analyse tout, c’est un peu celui qui vous scrute de la tête au pied, qui va détailler le moindre de vos gestes. C’est le profiler de la médecine. Et oui il va être en mesure d’établir une cartographie complète du patient. Deuxièmement, vous devez être patient et aimer le contact humain. Ça va de soi me diriez-vous mais je suis sûre que vous avez déjà rencontré des acteurs du milieu hospitalier aussi froid que de la glace. Troisièmement, l’ergothérapeute ou vous prochainement doit avoir le cœur bien accroché face au handicap qui peut se révéler parfois lourd. Dernièrement, l’ergothérapeute est créatif et n’hésite pas à imaginer des activités ludiques.

Quelles études pour devenir ergothérapeute ?

Cette formation en trois ans se fait dans un institut. Pour en savoir plus sur la liste des instituts, cliquez ici.
Alors tenté par ce beau métier ?